Information toute fraiche : En IndyCar aussi, la silly season bat son plein

Information-toute-fraiche-En-IndyCar-aussi-la-silly-season

En explorant internet nous avons remarqué un post qui risque de vous interpeller. Sa thématique est « l’automobile ».

Son titre troublant (En IndyCar aussi, la silly season bat son plein) condense tout le post.

Sachez que le rédacteur (annoncé sous le nom d’anonymat
) est positivement connu.

Ce texte peut de ce fait être pris au sérieux.

Voilà lle « papier » dont il s’agit :

Andretti Autosport

, Information toute fraiche : En IndyCar aussi, la silly season bat son plein

Romain Grosjean est sous contrat avec Andretti pour 2023 © Indycar Media

L’écurie américaine s’est tristement distinguée au mois de juillet avec les tensions entre ses pilotes qui ont débordé en piste, notamment à Mid-Ohio, où une réunion de crise a été organisée juste après la course pour calmer les esprits échauffés, notamment ceux de Romain Grosjean et Alexander Rossi. Les deux hommes ne se retrouveront pas dans la même équipe en 2023 puisqu’il est déjà acté que l’Américain, récent vainqueur du Gallagher Grand Prix à Indianapolis, roulera pour Arrow McLaren SP.

À LIRE AUSSI > Alexander Rossi transféré chez Arrow McLaren SP

Romain Grosjean, quant à lui, est sous contrat jusqu’à fin 2023 avec l’écurie Andretti, lui assurant une saison supplémentaire dans le championnat. Colton Herta est également lié jusqu’à la fin de la saison prochaine et devrait honorer cette dernière année, à moins que les sirènes de la Formule 1 ne se fassent entendre d’ici là. Pour remplacer Alexander Rossi, l’écurie d’Indianapolis a jeté son dévolu sur son jeune compatriote Kyle Kirkwood, actuellement en année rookie chez AJ Foyt Enterprises. Le Floridien de 23 ans retrouvera ainsi l’équipe avec laquelle il a été sacré champion Indy Lights en 2021.

L’interrogation repose sur la monoplace n°29. Devlin DeFrancesco est lui aussi sous contrat pour 2023, mais le Canado-Italien de 22 ans ne s’est pas montré à son avantage cette saison, loin de là. Il pourrait donc être remplacé dès la prochaine saison. Pilote Andretti en Formule E, Oliver Askew pourrait lui être préféré.

Chip Ganassi Racing

, Information toute fraiche : En IndyCar aussi, la silly season bat son plein

Alex Palou, au cœur de cette silly season © Indycar Media

Le principal sujet au sein du Chip Ganassi Racing et même de cette silly season d’IndyCar est évidemment la situation autour d’Alex Palou. Rappel des faits : le CGR a annoncé dans un premier temps avoir activé l’option pour prolonger le contrat du champion 2021 d’une année supplémenaire, citant même l’Espagnol dans son communiqué. Ce dernier a cependant démenti l’information le jour même, assurant que la citation ne venait pas de lui. Cela ne s’arrêtait pas là, puisque McLaren Racing annonçait à son tour avoir signé le Catalan pour 2023.

À LIRE AUSSI > Alex Palou transféré chez McLaren Racing, mais dans quelle discipline ?

Voilà donc Alex Palou au milieu d’un imbroglio désormais judiciaire, puisque son employeur a décidé de porter plainte contre lui. Le baquet de la Dallara-Honda n°10 est donc dans l’attente de son futur pilote. Si Palou recevait l’autorisation de rouler chez Arrow McLaren SP en 2023, il pourrait être remplacé par Felix Rosenqvist. Le Suédois a pourtant été lui aussi confirmé par la structure britannique pour une année supplémentaire… sans qu’il soit précisé dans quelle discipline. La confirmation du champion 2021 devait initialement envoyer le Scandinave en Formule E, mais une décision d’un juge fédéral contre le transfert de Palou pourrait lui permettre de garder son volant dans la n°7 de McLaren. La situation autour du contrat de Rosenqvist et de sa disponibilité pour la saison 2023 est donc floue et le CGR pourrait en profiter pour le récupérer.

McLaren Racing Felix Rosenqvist Prolongation

Felix Rosenqvist ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait ©McLaren Racing

Heureusement, la situation est plus claire pour les autres pilotes engagés avec le Chip Ganassi Racing en 2022. Scott Dixon est en effet sous contrat jusqu’à fin 2023 et le vainqueur de l’Indy 500 Marcus Ericsson est engagé pour plusieurs saisons. Une incertitude plane néanmoins sur la n°48 de Jimmie Johnson en termes de sponsoring. Si cela est résolu, le Californien devrait encore être au rendez-vous avec le CGR. Il devra probablement jongler avec ses envies de NASCAR et de 24 Heures du Mans.

À LIRE AUSSI > Jimmie Johnson : « Je veux aller au Mans » avec le Garage 56 en 2023

Dale Coyne Racing

, Information toute fraiche : En IndyCar aussi, la silly season bat son plein

David Malukas sera toujours chez Dale Coyne Racing en 2023 (Photo : IndyCar / Joe Skibinski)

Chez Dale Coyne Racing, tout est quasiment bouclé pour 2023 puisque les deux titulaires de 2022, David Malukas et Takuma Sato, sont encore sous contrat pour un an de plus. L’écurie de Plainfield devrait donc continuer avec le même duo, à moins que le Japonais ne décide de prendre sa retraite. Les rumeurs font échos d’une potentielle troisième voiture pour le leader de l’Indy Lights, le Suédois Linus Lundqvist. Honda ne semble néanmoins pas disposé, pour l’instant, à motoriser de nouvelles monoplaces…

AJ Foyt Enterprises

, Information toute fraiche : En IndyCar aussi, la silly season bat son plein

Reverra-t-on Tatiana Calderón dans la Dallara n°11 ? (Photo : Action Sports INC)

Le mercato de l’équipe du Texas va dépendre de ses démêlés avec son sponsor ROKiT. À cause de retard de paiements, la Dallara noire n°11 partagée par Tatiana Calderón sur les circuits routiers et J.R Hildebrand sur les ovales ne roule plus depuis la manche de Mid-Ohio, début juillet. Même si la rookie colombienne nous a récemment confié son souhait de rester en IndyCar et que les recherches de sponsoring continuent, revoir cette monoplace en course en 2023 semble pour l’instant improbable.

À LIRE AUSSI > Tatiana Calderón : « Ma priorité est de revenir en IndyCar »

S’il n’est pas encore confirmé, le Canadien Dalton Kellett devrait revenir dans la n°4 d’AJ Fort Enterprises en 2023. L’écurie va surtout devoir trouver un remplaçant à Kyle Kirkwood. Benjamin Pedersen serait un choix logique. Le jeune américain né au Danemark, à Copenhague, a effectué un test avec Juncos en juin, mais il fut surtout en immersion dans l’écurie AJ Foyt Enterprises pendant la saison auprès de Kirkwood, participant même à certaines réunions de l’écurie. Une première course dès cette année dans la n°11 a également été évoquée, mais cela semble désormais compromis. J.R Hildebrand pourrait également récupérer le baquet de la n°14 à temps plein. À moins qu’un jeune d’Indy Lights comme Lunis Lunqvist ne soit promu ?

, Information toute fraiche : En IndyCar aussi, la silly season bat son plein

Benjamin Pedersen pour remplacer Kyle Kirkwood ? (Photo : IndyCar)

À LIRE AUSSI > Benjamin Pedersen a testé à Sebring avec Juncos

Selon IndyStar, Stefan Wilson et Cusick Motorsport, 33e et dernière voiture engagée à l’Indy 500 2022, espèrent venir à temps plein pour la prochaine saison et sont même en discussion avec une écurie motorisée par Chevrolet. Le constructeur américain se limitant à fournir 13 monoplaces en termes de moteur, la troisième Arrow McLaren SP déjà annoncée et un possible deuxième baquet chez Juncos (voir plus bas) ne laissent qu’une place de libre du côté de Chevy en 2023, si la n°11 est confirmée comme supprimée. C’est, selon le média américain, une collaboration entre AJ Fort Enterprises et Cusick Motorsport qui pourrait naître de cette situation.

Arrow McLaren SP

Iowa O'Ward

Pato O’Ward visera d’autres victoires avec McLaren en 2023 © NTT IndyCar Series

Alors que du côté d’Arrow McLaren SP, on attend évidemment la décision fédérale autour d’Alex Palou, le reste est acquis. L’écurie britannique alignera ainsi une troisième voiture pour le nouveau venu Alexander Rossi, engagé pour plusieurs saisons. Le Mexicain Pato O’Ward a lui prolongé jusqu’en 2025.

À LIRE AUSSI > Pato O’Ward prolonge avec Arrow McLaren SP jusqu’en 2025

Rahal Letterman Laningan

, Information toute fraiche : En IndyCar aussi, la silly season bat son plein

Graham Rahal sera-t-il toujours sur la grille en 2023 (Photo : IndyCar / Travis Hinkle)

La seule rumeur autour de l’écurie de Bobby Rahal concerne son fils Graham. Sous contrat jusqu’en 2023, le pilote de 33 ans pourrait décider de prendre sa retraite et d’occuper un nouveau rôle dans l’équipe. Pour Christian Lundgaard et Jack Harvey, ils possèdent chacun un contrat pluriannuel.

Team Penske

, Information toute fraiche : En IndyCar aussi, la silly season bat son plein

Le Team Penske n’a pas l’intention de changer une équipe qui gagne © Indycar Media

On prend les mêmes et on recommence pour le Team Penske. Josef Newarden et Scott McLaughlin sont sous contrat pour plusieurs saisons et celui de Will Power prendra fin à la fin de l’exercice 2023.

Ed Carpenter Racing

, Information toute fraiche : En IndyCar aussi, la silly season bat son plein

Rinus VeeKay a été prolongé par Ed Carpenter Racing (Photo : IndyCar / Travis Hinkle)

L’écurie d’Ed Carpenter a récemment confirmé la prolongation de Rinus VeeKay. Le Néerlandais pilotera donc de nouveau sa monoplace orange n°21 en 2023 et il sera accompagné par Conor Daly dans la n°20, dont le contrat court sur plusieurs années. Ed Carpenter devrait une nouvelle fois participer aux manches sur ovales avec la n°33.

À LIRE AUSSI > Rinus VeeKay prolonge avec Ed Carpenter Racing

Meyer Shank Racing

Pagenaud

Simon Pagenaud sera toujours avec le Meyer Shank Racing en 2023 © NTT IndyCar Series

Romain Grosjean ne devrait pas être le seul Français sur la grille l’an prochain puisque Simon Pagenaud a signé un bail de plusieurs saisons avec le Meyer Shank Racing. Le vainqueur des 24 Heures de Daytona cherche toujours à conserver un programme à temps plein en IndyCar malgré ses envies de revenir aux 24 heures du Mans et il devrait continuer de participer à plusieurs manches de l’IMSA avec la nouvelle LMDh d’Acura. Pour son coéquipier Helio Castroneves, rien n’a été confirmé, mais il devrait conserver son baquet en 2023. Dans le cas contraire, Tom Blomqvist, déjà pensionnaire du MSR pour l’endurance, pourrait lui succéder, lui qui effectuera un test en fin de saison.

À LIRE AUSSI > Tom Blomqvist va faire un test en IndyCar avec le Meyer Shank Racing

Juncos Hollinger

, Information toute fraiche : En IndyCar aussi, la silly season bat son plein

Callum Ilott retrouvera Juncos en 2023 (Photo : IndyCar / James Black)

Juncos a récemment annoncé la prolongation de Callum Ilott. Le jeune britannique étant désormais engagé pour plusieurs années, il sera sur la grille en 2023. Ilott étant le seul pilote JHR en 2022, cela aurait pu être une silly season très calme pour l’équipe argentino-américaine. Évidemment, ce n’est pas aussi simple puisque Juncos envisage une deuxième voiture dans le peloton. Le nom du Néo-Zélandais Marcus Armstrong revient pour cette potentielle nouvelle entrée, tout comme celui de Benjamin Pedersen, bien que ce dernier semble plus proche d’AJ Fort Entreprises.

À LIRE AUSSI > Callum Ilott prolongé chez Juncos Hollinger Racing

Paretta Autosport

, Information toute fraiche : En IndyCar aussi, la silly season bat son plein

Simona de Silvestro veut revenir en IndyCar en 2023 (Photo : IndyCar / Joe Skibinski)

Paretta Autosport souhaite revenir en IndyCar en 2023 avec sa pilote Simona de Silvestro. Si la Suissesse epère disputer la prochaine saison, elle pourrait se contenter, comme cette année, d’un programme partiel en partageant la monoplace n°33 d’Ed Carpenter Racing. Laguna Seca vient d’ailleurs de s’ajouter à son programme 2022.

À LIRE AUSSI > Simona De Silvestro au départ à Laguna Seca avec Paretta Autosport

Publications sur le même thème:

Automobile Club d’Egypte,A voir et à lire. . Disponible sur internet.

La Ville au Bois dormant – De Saïgon à Ang-Kor en automobile,Ouvrage .

Le trésor de Bigot/VI,Le livre .

Spéculations/Les poteaux de la morale,Le livre .

Tags:

Comments are closed