Decouvrez : La pole de Bagnaia et record du tour

Timing-Belt-Kit-Unboxing-Video

A nouveau, ce blog va vous diffuser un article qui a été intercepté sur internet. La thématique est «l’automobile».

Son titre (La pole de Bagnaia et record du tour) est parlant.

L’écrivain (annoncé sous la signature d’anonymat
) est connu et fiable.

L’article a été publié à une date notée 2022-06-25 09:13:00.

L’article source :

Qualifiés en Q2 du MotoGP: Aleix Espargaro (et pan dans la gueule de ces c… de marshalls et de leur très vieillissant patron Spencer), Quartararo, Rins, Nakagami, Bezzecchi, Bagnaia, Vinales, Martin, Zarco et Miller... Pol Espargaro ne sera ni en qualif ni en GP, souffrant trop de ses blessures du GP d’Allemagne, il rend les armes sur cette course batave. Mir est bon pour la Q1 et on remarquera que pas une KTM ne figure dans le Top Ten, il n’y a pas que Honda qui soit la tête dans un étau… Nakagami est le seul à placer la moto et ça lui sied, il est question qu’il soit remplacé par Ogura en 2023 mais Ogura n’en a finalement guère envie… En Moto3, Guevara fait une nouvelle fois le meilleur temps, cette Gas Gas (en fait une KTM) est royalement menée, d’autant plus qu’à force d’être bon, il n’est plus qu’à sept points de Gracia, le leader au mondial, lui aussi sur Gas Gas. Foggia est deux, Garcia trois, on sent venir l’empoignade sévère, cela dit Foggia a 51 points de retard sur Garcia, ils sont assez peinards les Gas Gas men… En Moto2, Augusto Fernandez et Arenas sont aux meilleures places, comme la vielle mais justement eux avaient roulé sur une piste sèche, Ogura est quatre et le leader (pour combien de temps ?) au championnat Vietti sort un triste onzième temps à une demie seconde de Fernandez, en Moto2 c’est colossal… Quand tout le monde a le même moteur et quasiment le même cadre, c’est une course monotype qui n’a rien à faire en MotoGP dans cette formule bâtarde… Sur ce, on peut déjeuner et démarrer les qualifs Moto3…
Il fait sec mais le soleil a disparu dans un ciel haut mais blanc comme la peinture de ma cuisine… Et l’on voit sur les bannières des hospitalities qu’il y a du zeff. On est tout en haut du pays, pas très loin de la mer (cela dit, en Hollande, on est quasiment toujours près de la mer !) donc sous influence maritime permanente… Il fait 24 degrés, ce qui est bien, et la piste est à trente donc parfait. La foule est en tee shirt, certes les Bataves sont habitués au froid mais enfin ça reste un bon signe. Les tribunes et les endroits découverts, en plein air, sont pleins à craquer, génial sur un circuit historique qui reçoit les GP depuis la création du mondial en 1949, mais arrêté deux ans par une saloperie de virus ! Il faut dire aussi qu’il est situé près de très grandes villes allemandes comme Brême, Münster, Dortmund, Dusseldorf, Cologne, ça aide à remplir ! Donc d’abord la Q1, pour envoyer quatre pilotes repêchés en pole. Ce sera pour La piste est montée à 31 degrés mais le ciel blanc est noirci par endroits… Holgado, Adrian Fernandez, Artigas et Nepa. On passe à la vraie pole, je le dis à chaque fois, en Moto3 elle a peu d’importance, les pilotes se mettront en paquets dès le premier tour !
Pour la pole, la piste est montée à 31 degrés mais le ciel s’est bien noirci par endroits, avec des nuages plus bas… Bon ça passera peut-être à côté… Premier tour, il faut se placer dans le bon wagon pour choper l’aspi des pilotes rapides, du coup, tout le monde se retrouve en dehors de la piste, en zone interdite mais goudronnée, attendant la bonne locomotive. Suzuki et Munoz ouvrent le tir… On a fait un tour rapide et on est déjà à la moitié de la session ! Dans ce tour Fellon est six, le top ten devient une habitude, c’est fort… Au tour suivant, on passe au stand. Le team Leopard, Foggia et Suzuki ressort le premier, bien joué… Enfin si tout le monde suit, sinon, au tour rapide qui va venir ils vont se retrouver dans la mêlée… Comme par hasard, Guevara et Foggia attaquent ls premiers, Guevara monte deux derrière Suzuki, Foggia rate son coup il est neuf, Garcia est 17 et bien entendu, dans le dernier tour rapide, drapeau jaune après la chute de McPhee, Suzuki y va aussi, du coup la pole passe à la Husqvarna de Sasaki, devant Suzuki et ce diable de Guevara. Foggia est cinq et Garcia est 18ème et dernier de la session, quelque chose me dit que demain, il pourrait perdre son leadership… J’ai dit que la pole ne signifie rien mais quand on est derjo, ça veut aussi dire qu’on n’a pas la pêche…

Lecture:

À travers l’Inde en automobile/13,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

L’Abitibi, pays de l’or/Chapitre 11,Clicker Ici .

Photographie/Techniques particulières/Procédé Harmonicolor,Ouvrage .

Toutes les voitures de sport 1980-1989,Le livre .

Tags:

Comments are closed