Que retenir de ce texte : Soccer : le CF Montréal est prêt pour affronter le Toronto FC au Championnat canadien

A nouveau, ce blog va porter à votre connaissance un encart assez complet qui circule sur le web. Le sujet est «l’automobile».

Son titre saisissant (Soccer : le CF Montréal est prêt pour affronter le Toronto FC au Championnat canadien) en dit long.

L’écrivain (identifié sous la signature d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux.

Ce texte peut de ce fait être pris au sérieux.

Voilà lle texte :

MONTRÉAL – Que ce soit dans le cadre du Championnat canadien ou de la saison régulière de la MLS, que l’une des deux équipes roule à plein régime et que l’autre se trouve dans un creux de vague, un match entre le CF Montréal et le Toronto FC revêt toujours un cachet particulier. C’est encore le cas cette semaine dans le camp montréalais.

Le prochain chapitre de cette rivalité sera rédigé, mercredi soir, alors que le Toronto FC sera l’hôte du CF Montréal dans le cadre de l’une des deux demi-finales du Championnat canadien.

Ce sera le premier duel entre les deux formations depuis la finale du Championnat canadien de 2021, que le CF Montréal a gagnée 1-0, le 21 novembre dernier, au stade Saputo, grâce à un but de Romell Quioto à la 72e minute.

« C’est un derby. Un derby, ça ne se perd pas, ça se gagne », a noté Zachary Brault-Guillard après la séance d’entraînement des joueurs montréalais, lundi, au Centre Nutrilait.

« C’est notre rival depuis longtemps, et ce sont toujours des matchs avec de la qualité, de l’intensité dans les duels, dans les courses, dans le jeu, a-t-il renchéri. On veut bien faire là-bas. Ça nous a plutôt bien réussi dans le passé depuis que je suis là. Là, c’est une demi-finale. Il n’y a pas de cadeau. Ça va être un gros match. »

Ce rendez-vous fournira une opportunité au CF Montréal de sortir de sa torpeur des dernières semaines.

Après avoir connu une séquence de huit matchs sans défaite (6-0-2) entre la mi-mars et la mi-mai, la formation montréalaise présente une fiche d’un gain et trois revers à ses quatre dernières sorties en MLS. Trois de ces matchs ont eu lieu au stade Saputo.

Cette baisse de régime a fait glisser le CF Montréal (7-6-2) au cinquième rang de l’Association Est, à quatre points des meneurs, le New York City FC, qui a disputé une partie de moins.

« On reste sur notre faim par rapport au dernier match », a admis Ismaël Koné, en faisant allusion à la défaite de 1-0 contre Austin FC, samedi, malgré l’avantage d’un joueur du CF Montréal pendant plus de 45 minutes.

« Donc, ça va être encore plus important pour nous. Très important, ce match, et à ne pas prendre à la légère. »

Quant au Toronto FC, la situation est beaucoup moins rose. Avec son dossier de 4-8-3 et ses 29 buts concédés, le plus fort total dans l’Association Est, la troupe torontoise occupe la 12e place dans l’Est et est en danger de rater les séries éliminatoires pour une deuxième année d’affilée.

Dans ce qui pourrait être perçu comme une source de consolation pour la formation que dirige Bob Bradley, le Toronto FC a été couronné champion canadien de 2020, la finale de ce tournoi a été reportée au 4 juin dernier à cause de conflits d’horaire liés à la pandémie du coronavirus, grâce à une victoire de 5-4 aux tirs de barrage sur le Forge FC de Hamilton.

« En ce moment, ils sont en difficulté, ils ont leurs problèmes. Ils ont été `boostés’ parce qu’ils ont gagné le Championnat canadien 2020 en 2022. Donc, ils sont bien avec ça », a déclaré l’entraîneur-chef du CF Montréal, Wilfried Nancy, lundi midi.

« En plus, ils jouent chez eux, il y a tout le contexte pour eux. C’est sûr que mercredi, ils vont tout donner, comme on va tout donner. C’est sûr qu’ils veulent aller loin, comme nous », a-t-il ajouté.

Pantemis devant le filet

Comme c’est généralement le cas, Nancy n’a pas dévoilé son jeu quant à la formation qu’il compte envoyer sur la pelouse artificielle du BMO Field, sauf pour l’identité de son gardien de but.

« C’est James (Pantemis), a annoncé Nancy.

« Pour l’instant, je fonctionne comme ça. Étant donné que Sebastian (Breza), en ce moment, est le numéro un, le numéro deux joue le Championnat canadien. (James) va commencer. Ça va lui faire du bien de jouer. Qu’il s’éclate pour ce match-là. »

Pour Pantemis, il s’agira d’un deuxième match en 2022, et de son premier contre un club de la MLS depuis le 23 octobre dernier. À cette occasion, Pantemis avait concédé le but égalisateur à Jozy Altidore, tard dans les arrêts de jeu de la deuxième demie, dans un crucial match nul de 1-1 au BMO Field.

À sa seule sortie devant les filets montréalais depuis ce jour, Pantemis n’a eu à bloquer qu’un seul tir, celui de David Choinière à la 78e minute de jeu, pour mériter un jeu blanc de 3-0 contre le Forge FC en quarts de finale du Championnat canadien, le 25 mai.

Pour ce qui est des joueurs qui accompagneront Pantemis sur le terrain, Nancy a expliqué qu’il avait encore des décisions à prendre.

« Il peut y avoir des ajustements en fonction de la fraîcheur, en fonction des autres matchs que l’on a et qui arrivent. On va voir par rapport au contexte, par rapport à plein de choses. »

Après la rencontre de mercredi, le CF Montréal sera de retour en mode MLS, samedi soir, alors qu’il accueillera le Charlotte FC. Par la suite, il se déplacera vers la côte du Pacifique pour des matchs à Seattle, le 29 juin, et face au Galaxy de Los Angeles, le 4 juillet.

Entre ces deux dernières rencontres, le CF Montréal demeurera dans l’ouest américain.

 

 

Ouvrages sur le même objet:

Avenir de l’automobile,Le livre .

Le Radium qui tue,(la couverture) .

Photographie/Conseils aux débutants/Conseils aux parfaits débutants,Le livre .

Pour lire en automobile/I,A voir et à lire. .

Tags:

Comments are closed