Retour sur l’éditorial : Grand prix automobile d’Albi: la fierté des six Albigeois engagés !

Sound-differences

Un fois de plus, ce site va porter à votre connaissance un post qui a été observé sur le web. Le sujet est «l’automobile».

Le titre (Grand prix automobile d’Albi: la fierté des six Albigeois engagés !) est sans ambages.

Présenté sous la signature «d’anonymat
», l’écrivain est positivement connu.

La confiance est par conséquent parfaite concernant cet encart.

Sachez que la date de publication est 2022-06-23 08:04:00.

l’essentiel
Ce week-end, le circuit d’Albi accueille une manche du championnat de France des GT4. Six pilotes Albigeois sont engagés dans la compétition. Tous impatients et fiers de démontrer leur savoir-faire dans leur propre ville.

Dans leur habit de lumière, casque sur la tête, les pilotes régionaux dégagent un regard de fierté. Pour eux, courir à la maison s’associe à la famille, à leurs supporters, à leur circuit (3,5 km) véritable patrimoine emblématique de la ville auquel ils sont très attachés.

En GT4 France (39 voitures), Eric Debard, 25 ans, en tenue de guerrier, vise prioritairement le plaisir ! « Je me régale toujours autant. Il ne faut pas trébucher, ni commettre d’erreurs. Les qualifs vont décider des deux courses qui s’ensuivront, il faut donc les réussir ! », annonce ce pilote d’une Mercedes AKKODIS-ASP, 7ème du général avec son équipier Simon Gachet.

David Pouget possède depuis le début de la saison sa propre écurie (GPA Racing) et plonge en apnée en GT4 pour une pige tarnaise délaissant sa Clio Cup l’espace d’un week-end. « Ça me démangeait ! J’avais dit en début de saison que si, un trou était à obturer, je m’y engagerai ! Courir à Albi, me donne de la fierté », avance David qui mène une Aston Martin en relais avec Mathieu Casalonga.

Quand le Président Didier Sirgue s’engage, c’est pour se défendre, ce qu’il fait depuis sept ans, à la tête du site. Au volant d’une Aston Martin de l’équipe albigeoise (GPA), il la partagera avec le Toulousain, Stéphane Ventaja. « J’enchaîne, du GP de France au Castellet le week-end dernier, je saute en GT4. Je n’ai pas loupé un seul meeting depuis que j’ai repris le circuit… »

Un podium, sinon rien !

En TC France, actuellement la mieux placée des pilotes BMW, Carla Debard occupe la 5ème position du championnat. Sur ses terres, la jeune Albigeoise au caractère bien trempé vise un nouveau podium à l’image de celui signé à Magny-Cours avec sa M2 CS Racing. « Pour une fois que mes grands-parents se déplacent, je ne veux pas les décevoir. Un podium serait un cadeau ! Je ne ressens aucune pression, j’arrive maintenant à l’apprivoiser surtout devant les copains qui viennent m’encourager. »

Les musclés de la Mitjet !

En Mitjet, Sébastien Loiret et Benoît Castagné sont deux valeurs sûres ! « C’est un plaisir de courir chez soi. Beaucoup de proches viennent voir les courses partageant ma passion. Plus que jamais, j’aime la discipline. Elle est montée d’un cran avec de nouvelles pointures et les batailles y sont intenses » avoue Sébastien Loiret, dont la voiture porte le n°81 !

Benoît Castagné un nom qui résonne depuis des décennies. Après le père Bernard, le fils est aussi mesuré : « Je suis heureux de courir sur ce circuit menacé. Alors que je débutais en 2012, les bruits circulaient déjà sur sa pérennité. Il y a toujours de la lumière, c’est l’essentiel ! » se réjouit Benoit qui l’an dernier était en GT4 avec Renaud Malinconi.

Parutions sur le même thème:

Contes du soleil et de la pluie/47,Ouvrage .

Histoire de l’automobile,Le livre . Disponible dans toutes les bonnes librairies.

Les voitures les plus extraordinaires du siècle,Clicker Ici .

Vocabulaire anglais-français à l’intention des apprenants avancés/C,Ouvrage .

Tags:

Comments are closed